31.10.09

Pierre Michon



Grand Prix du roman de l'Académie française atribuído a Pierre Michon.

«
Fruit de plus de quinze ans de recherche et d'écriture, Les Onze entrelace l'histoire d'un peintre (Corentin) et celle de la Révolution, à partir de la description d'un grand tableau qui serait exposé au Louvre, représentant les onze membres du Comité de salut public (Robespierre, Saint-Just...) pendant la Terreur. Dans ce roman court - 144 pages très denses -, l'écrivain imagine la rencontre de l'art et de la Révolution

«...le déchirement intime de l'auteur entre l'inégalité que suppose l'individuation de l'art et l'égalité sociale promise par la révolution. Faut-il, pour résoudre l'aporie, se nommer Corentin et se voir commander la splendeur par la Terreur elle-même ? La solution est idéaliste. Tout le monde ne peut pas s'appeler Sade



Giovanni Battista Tiepolo
Europe

2 comentários:

Spectrum disse...

Olá Maria! Penso que terá sido bem entregue o prémio. O P.Michon tem um percurso de vida deveras singular; também nas letras. Sobre esta temática sugiro-te "O Terror. A guerra civil na Revolução Francesa" de David Andress da "Civilização Editora". Tem um bom dia.
Beijinhos

Maria disse...

Spectrum, sei que fica na minha lista mental... porque, por agora, tenho um rol de obrigatórios para ler que nunca mais acaba... (o mestrado, pois)